Chirurgie des cancers de la peau Vannes - Dr Jacques Petit Morbihan 56

Prendre rendez-vous et obtenir des renseignements au 02.97.47.41.44 : voir les coordonnées complètes.

Le cabinet Medicap

Découvrir en photos le lieu de consultation à Vannes (Morbihan) avec coordonnées et plan.

Le cabinet
Dr Jacques Petit

Prendre connaissance des diplômes, certifications et parcours du Docteur Jacques Petit.

En savoir plus

Les cancers de la peau du visage

Certaines tumeurs de la peau à l’origine bénignes peuvent évoluer vers le cancer et doivent être soignés. Le traitement du cancer de la peau se fait chirurgicalement et les cicatrices sont très discrètes le plus souvent.

Particularités des cancers de la peau de la face

Ce sont des cancers fréquents, surtout au-delà de la soixantaine. On les retrouve surtout sur les zones de peau qui ont été grandement exposées au soleil, donc principalement sur les zones découvertes, et volontiers le visage. La localisation sur le nez est très fréquente, mais toutes les parties du visage peuvent être intéressées. On doit y penser systématiquement dès qu'une lésion ne guérit pas rapidement, surtout si elle saigne ou augmente de taille.
Leur évolution est lente et favorable le plus souvent, à condition de les traiter, c'est-à-dire de les enlever complètement. Certains sont toutefois rapidement agressifs (mélanome). Leur diagnostic est fait le plus souvent dès la consultation dermatologique.
Le traitement est chirurgical.

La chirurgie des cancers de la peau

Le but : enlever la lésion en totalité pour obtenir la guérison et éviter la récidive. Pour cela, on retire la lésion cancéreuse entourée d'une marge de sécurité, en respectant des règles strictes.
L'analyse au microscope de la lésion est systématique pour s'assurer que toute la lésion a été enlevée et que la marge de sécurité est de dimension suffisante.

Les principes de la réparation

Elle doit restaurer au mieux les formes et les volumes, respecter le grain et la couleur de la peau, ainsi que la pilosité éventuelle. Cette reconstruction fait souvent appel à des lambeaux ou à des greffes.
Les cicatrices sont bien sûres inévitables. Mais, toute l'expérience du chirurgien lui permettra de choisir les tracés qui laisseront les cicatrices les plus discrètes, des cicatrices que l'on ne remarque pas.

En pratique

  • La chirurgie se fait sous anesthésie locale le plus souvent, lors d'une hospitalisation de quelques heures.
  • Pansements et soins locaux pendant 7 à 10 jours en général
  • Ablation des fils le septième jour
  • Si l’examen microscopique de la lésion montre que l’exérèse a été insuffisante, une deuxième opération peut-être nécessaire quelques jours après.
Ultérieurement une surveillance attentive par votre dermatologue sera indispensable pour permettre le dépistage d'un éventuel autre cancer de la peau.